Fermer

Reconfinement : 6 questions pour les agents immobiliers

Business Ma vie d’agent 5 minutes

C’est le retour du confinement… La seconde vague du Covid-19 force une nouvelle fois les agences immobilière à fermer leurs portes, et les transactions à ralentir. Une situation difficile, autant par le ralentissement des activités immobilières que par les incertitudes qu’elle crée. Face à l’adversité, il est important de garder en tête qu’il existe des manières de continuer à travailler, à accompagner vendeurs et acheteurs, et à faire perdurer votre activité. Alors, qu’êtes-vous autorisés à faire ? Que devez-vous changer ? Que devez-vous reporter ? On vous éclaire sur les zones d’ombre que le confinement apporte.

Gardez en tête que toutes ces informations sont tributaires des décisions gouvernementales, elles-mêmes indexées sur l’évolution de la situation sanitaire. Ainsi, elles peuvent évoluer en permanence. Dans le bon sens, on espère.

1. Que peuvent faire les agences immobilières ?

Emmanuelle Wargon, Ministre du Logement l’a clairement stipulé, ce jeudi 30 octobre 2020 au micro de Radio Immo : les agences immobilières doivent fermer leurs portes. Une règle qui sera toutefois réévaluée d’ici 15 jours. En effet, des ajustements bi-hebdomadaires doivent être faits par les autorités, selon l’évolution de la situation sanitaire. Il y a donc des chances que les agences rouvrent avant la fin du confinement, on croise les doigts !

Par ailleurs, les agents immobiliers peuvent continuer à exercer en télétravail. Certes, les particuliers ne peuvent plus pousser la porte des agences. Mais vous êtes autorisés à vous rendre dans un logement pour procéder à sa mise en vente, pour prendre des photos, ou encore pour créer une visite 3D. Ces actes doivent bien sûr se dérouler dans le respect des règles sanitaires.

Emmanuelle Wargon, Ministre du Logement

Dans cette période où l’épidémie explose, nous sommes obligés de restreindre au maximum les interactions sociales pour permettre au système de santé de tenir et cela inclut les visites. Du point de vue du particulier, le fait de se déplacer dans une agence immobilière ou pour une visite n’est pas possible. Du point de vue du professionnel, il peut aller chez le particulier pour prendre des photos et mettre un bien à la vente.

2. Quid des visites de biens ?

Les visites physiques vont devoir momentanément s’interrompre. Mais à l’image des ouvertures des agences, leur situation fera l’objet d’une réévaluation dans deux semaines. Par ailleurs, les visites d’estimation déjà prévues peuvent être maintenues, tant que le protocole sanitaire est observé. De la même manière, vous êtes autorisés à signer des mandats chez les vendeurs, avec toute la distanciation sociale que cela requiert. Ces procédés doivent toutefois rester exceptionnels, et la signature électronique doit être votre premier choix, dès lors qu’il vous est possible de l’utiliser.

Le saviez-vous ?

D’ici 2025, la quasi-totalité des actes seront signés grâce à la signature électronique. Sa valeur juridique est d’ailleurs déjà inscrite dans les lois françaises et européennes.

C’est une bonne nouvelle pour vous, en tant qu’agents immobiliers ! Cela signifie que votre activité de prospection, d’accompagnement à la vente et à l’achat peut continuer pendant le confinement. Pour vous déplacer, pour aller à la rencontre des vendeurs et pour honorer vos rendez-vous d’estimation, vous aurez besoin de remplir une attestation de déplacement dérogatoire.

3. Qu’en est-il des loyers des agences et du chômage partiel ?

Le ministre du Logement a évoqué la question du chômage partiel pour les professions immobilières au micro de Radio Immo. Emmanuelle Wargon a indiqué qu’elle consulterait le ministre de l’Économie, Bruno Lemaire, et la ministre du Travail, Elisabeth Borne, dès lundi. Les trois ministres doivent alors prendre des décisions concernant l’octroi du chômage partiel aux membres du secteur immobilier.

Par ailleurs, il a été décidé mercredi 28 octobre dernier qu’un crédit d’impôt serait accordé aux bailleurs d’entreprises commerciales. En contrepartie, ces derniers sont tenus de baisser de 20%, 30% ou 50% les loyers. Affaire à suivre…

Jean-Marc TORROLLION, Président de la FNAIM

Dans ces circonstances exceptionnelles et après avoir déjà été fortement éprouvés, les professionnels de l’immobilier ont de nombreuses questions et des inquiétudes grandissantes. Nous serons présents à leurs côtés afin de leur apporter les réponses dans les délais les plus brefs. Je tiens à les rassurer : notre dialogue avec le Gouvernement est constant et nous le trouvons à l’écoute.

4. Les actes notariés peuvent-ils continuer ?

Les offices notariaux sont autorisés à être ouverts même si le Gouvernement leur recommande de  privilégier le télétravail dans la mesure du possible. Les particuliers pourront ainsi se rendre chez leur notaire, s’ils sont munis d’une attestation précisant qu’ils vont signer un acte de vente ou d’achat. Là encore, le Gouvernement encourage les visio-conférences, et l’utilisation de la signature électronique, sans toutefois interdire les rencontres et les signatures physiques. Ces dernières doivent également se faire dans la stricte observation des gestes barrières.

Emmanuelle Wargon, Ministre du Logement

 

 

Les offices notariaux continueront de fonctionner, dans la mesure du possible, en privilégiant le télétravail et les signatures à distance. Mais en présentiel, dans les études, lorsque les signatures électroniques ne seront pas possible.

5. Est-il possible de déménager ?

La réponse est oui : les déménagements prévus avant le confinement peuvent avoir lieu. À cette fin, les états des lieux d’entrée et de sortie sont également autorisés, tout comme les remises de clés. Un point important, sans lequel les transactions auraient été considérablement ralenties. Les mentions d’ouverture de bail doivent alors être stipulées dans l’attestation de déplacement dérogatoire.

Un vendeur doit se munir d’un justificatif de son lieu d’emménagement. Quant au locataire, il est autorisé à déménager, dès lors qu’il a dénoncé son bail en amont du confinement. S’il dispose déjà d’un endroit où emménager, la remise des clés pourra ainsi se dérouler dans le respect de la loi. Cette dernière indique un détail important : les déménagements opérés par des professionnels (les sociétés déménageurs) sont autorisés, mais, restrictions obligent, il n’est pas possible de faire appel à des amis…

Le saviez-vous ?

Suite au confinement, à défaut d’avoir trouvé un nouveau logement, les locataires peuvent bénéficier d’une convention d’occupation temporaire pour rester dans le logement en accord avec le propriétaire ou les futurs occupants.

6. Les travaux en cours peuvent-ils continuer ?

Là aussi, la réponse est oui. Qu’il s’agisse de chantiers pour la construction de logements neufs ou de travaux dans un logement en transaction, les artisans sont autorisés à continuer leur activité. Ces dérogations ne s’appliquent pas qu’aux travaux déjà engagés : les chantiers prévus peuvent également débuter pendant la période du confinement. À cette fin, des permis de construire continuent d’être délivrés, sans limite de délai.

Emmanuelle Wargon, Ministre du Logement

Les artisans peuvent continuer à travailler et à se déplacer. […] On ne changera pas les délais de construction. Nous allons adapter nos chantiers au protocole sanitaire. […] Les communes continuent à signer des permis de construire. Nous allons travailler avec les collectivités locales pour garantir la mobilisation de tous, car l’activité de construction doit continuer.

Pour les artisans, pour les particuliers, comme pour vous, en tant qu’agent immobilier, c’est donc une activité de première importance qui va pouvoir se pérenniser malgré le confinement.

7. De quels outils pouvez-vous vous servir pour continuer votre activité ?

Ils étaient essentiels avant le confinement, ils sont désormais indispensables : les outils digitaux vont vous permettre de continuer votre activité pendant le confinement, alors que les rencontres physiques sont limitées, voire interdites.

Première concernée, la prospection va être 100% digitale. C’est sur votre site Internet, sur vos pages sur les réseaux sociaux et sur votre vitrine digitale Meilleurs Agents que vous allez pouvoir trouver des prospects. C’est aussi grâce à ces mêmes outils que des particuliers avec un projet immobilier vont pouvoir vous trouver et vous contacter.

De fait, il devient d’autant plus important de mettre à jour vos biens vendus, votre vitrine digitale, et de solliciter les avis des clients que vous avez accompagnés, par exemple, au cours du premier confinement. Profitez de cette période pour travailler votre réputation et votre visibilité digitale.

Les outils digitaux pour capter des mandats et rester visible

Le saviez-vous ?

90% des recherches immobilières commencent aujourd’hui sur Internet*. Des chiffres qui ont considérablement augmenté lors du premier confinement.

76% des premières estimations de bien en ligne se font sur le site de Meilleurs Agents. C’est une fructueuse zone de chalandise pour vous.

*Étude Google – novembre 2015

Des outils digitaux vous aident aussi à accompagner vendeurs et acheteurs lors de la suite de leur parcours immobilier. Les visites virtuelles, pour mettre des biens en vente, malgré l’impossibilité de procéder à des visites physiques. Les outils de visio-conférences, tels que Zoom, Skype, Team ou Google Meet, pour rester en contact visuel avec acheteurs, vendeurs, notaires, ou tout autre acteur de la transaction.

Envie de vous former aux outils digitaux ? Découvrez nos formations en ligne.

C'est par ici

Il est crucial que vous mainteniez le lien avec vos clients, et à prospecter digitalement, à défaut de pouvoir le faire physiquement. Meilleurs Agents reste le meilleur endroit pour le faire, avec 2,4 millions de visiteurs uniques par mois, dont 70% de propriétaires. Le premier confinement a été riche d’enseignements. Depuis, les professions du monde de l’immobilier se sont réorganisées, notamment avec des outils digitaux tels que la signature électronique, les visites virtuelles de biens, etc.

Nous savons que c’est une période difficile pour vous, toutes nos équipes restent joignables afin de vous accompagner au mieux dans la gestion de vos activités.

Guillaume Ulmann

Journaliste chez Meilleurs Agents Pro

1 commentaire Masquer les commentaires Voir les commentaires

  • Francois dit :

    les agences immobilières doivent fermer leurs portes. Une règle qui sera toutefois réévaluée d’ici 15 jours. En effet, des ajustements bi-hebdomadaires doivent être faits par les autorités, selon l’évolution de la situation sanitaire. Il y a donc des chances que les agences rouvrent avant la fin du confinement, on croise les doigts !

    > Affirmer cela c’est être totalement déconnecté de la réalité… il n’y aura pas d’évolution avant la fin du confinement

Vous souhaitez laisser un commentaire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *