Fermer

Nouveau coup d’arrêt pour le marché immobilier

Marché Immo 5 min.

Suite au deuxième confinement national, le marché immobilier annonce un coup d’arrêt. Quelles sont les villes les plus touchées ? Quel est l’impact économique ? Voici l’état des lieux de l’équipe scientifique de Meilleurs agents.

 

1. Jusque-là, les prix étaient stables…

En octobre, la stabilisation des prix se confirme et les dix plus grandes villes de l’Hexagone poursuivent leur phase d’atterrissage (0%). Cependant, toutes ne suivent pas le même rythme. Certaines d’entre elles enregistrent même un léger soubresaut après le traditionnel tassement saisonnier de la rentrée, à l’image de Lille (+0,4%), Nantes (+0,4%) ou encore Strasbourg (+0,6%). Quant aux autres, dont Paris (-0,6%), Toulouse et Bordeaux (-0,7%), elles connaissent à l’inverse une pression baissière plus ou moins marquée dans laquelle la question de l’emploi et du pouvoir d’achat immobilier joue un rôle de catalyseur en cette période d’incertitudes économiques liées à la pandémie de coronavirus.

C’est dans ce contexte de fragilité qu’est annoncé le nouveau confinement de la population française. Premier effet immédiat pour le marché immobilier : sa mise à l’arrêt. Cependant, pour l’ensemble des acteurs de la transaction immobilière (agences, notaires, banques, etc.), la situation n’est plus inédite. Tout le secteur est désormais bien mieux préparé et digitalisé pour poursuivre une certaine activité. Ainsi, le mois de novembre devrait voir uniquement la conclusion de projets déjà bien engagés. 

Envie de connaître la suite…

Téléchargez notre Baromètre

L'équipe scientifique de Meilleurs Agents

0 commentaire Masquer les commentaires Voir les commentaires

Vous souhaitez laisser un commentaire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *