Fermer

“Les Logements Solidaires” : les agents immobiliers mobilisés pour les soignants, avec Sandra Viricel

Ma vie d’agent 3 min.

Depuis le confinement, un certain nombre de logements meublés sont inoccupés en France. Pourtant, une partie des soignants cherchent une solution de logement à proximité des centres de soins (hôpitaux, EPHAD, maisons médicales, etc), et ce, afin d’assurer la sécurité et la santé de leurs proches. Fort de ce constat,  40 bénévoles se sont mobilisés et travaillent sur un projet “Les Logements Solidaires” depuis le début de la pandémie. Ce projet vise à proposer partout en France des logements gratuits au personnel hospitalier. Une équipe composée d’ambassadeurs, d’étudiants, d’avocats, de chargés de communication, de conciergeries et d’agents immobiliers mettent en relation des propriétaires de logements vides avec les soignants sur le site des “Logements Solidaires” .

Le nom de Sandra Viricel vous est peut-être familier ! Présentatrice d’une célèbre émission sur M6 aux côtés de Stéphane Plaza ou encore Romain Cartier et agent immobilier, elle participe à la démarche en devenant leur porte parole de manière bénévole. Nous l’avons interviewée… à distance par téléphone, évidemment ! #restezchezvous. Confinement oblige !

Sandra Viricel

Agent immobilier et Animatrice sur M6

Découvrir la vitrine de l'agence SANDRA VIRICEL IMMOBILIER

Comment l’association “Les Logements Solidaires” vous a t-elle contacté ?

J’ai rencontré et fait connaissance avec l’une des bénévoles qui est à l’initiative du projet lors d’une conférence pour un logiciel immobilier. Elle m’a sollicitée pour savoir si je voulais et surtout pouvais utiliser mon image pour être moteur du projet et faire de la publicité. C’est un site qui vient d’être créé pour faire face à la pandémie, qui met tout le monde dans une situation exceptionnelle et inédite. L’association a besoin d’être médiatisée auprès du grand public pour encourager les propriétaires à mettre leurs logements à disposition des soignants. 

Pour être le plus efficace possible, et proposer de manière fluide et rapide des logements aux soignants, le nombre d’intermédiaires est réduit. C’est une démarche transparente et solidaire.

Comment ça marche ?

La démarche est simple et ne prend que quelques minutes ! Il suffit de renseigner vos coordonnées sur le site. La personne en charge du dossier reçoit ensuite un e-mail avec votre dossier pré-rempli pour mettre à disposition votre logement sur le site, qui fonctionne comme un site d’annonces.

Pourquoi soutenir cette initiative en tant qu’agent immobilier ? 

Notre métier est à l’arrêt avec la crise sanitaire. La partie gestion ou syndic est encore possible mais pour toute la partie purement commerciale, l’activité est complètement stoppée. En tant qu’agent immobilier, je vis essentiellement de la transaction. En dehors du suivi des dossiers, de l’envoi de quelques informations et de visites virtuelles à des clients, on ne peut pas faire grand chose.  On se sent complètement impuissant et isolé à la maison sans pouvoir apporter notre aide. Et quand on voit le niveau d’investissement des soignants en France, ne pas pouvoir leur venir en aide à part applaudir à 20h, c’est frustrant. 

Quand j’ai été sollicitée, c’est bien sûr avec plaisir que j’ai accepté d’aider l’association : c’est un moyen de donner du sens à ce confinement. Et aussi pour moi de donner du sens à mon image médiatique. Ca fait 10 ans que je fais de la télé, si ça peut servir une bonne cause et faire du bien, autant en profiter !

Comment les agents immobiliers peuvent-ils contribuer à cette cause ?

En diffusant le plus largement l’information, surtout aux propriétaires !

L’idée est de solliciter nos propriétaires sur tous les logements vacants qu’on a en portefeuille et leur faire connaître le site pour qu’ils s’y inscrivent. La démarche concerne aussi les logements meublés vacants pendant cette période. On ne peut pas remplir notre mission de mise en location parce qu’on n’a pas le droit de faire des visites. 

La demande des soignants est plus soutenue là où il y a des zones hospitalières. Mais les infirmiers et infirmières libérales qui risquent la contamination et n’ont pas envie de contaminer leurs familles peuvent aussi avoir besoin d’un logement. 

 

Nos agents témoignent

Aurore Adam, collaboratrice de l’agence Stéphane Plaza Paris 1 et 2 participe à l’action des « Logements Solidaires » et  ne regrette aucunement de participer à cette cause.

Aurore Adam, agent immobilier de l'agence Stéphane Plaza Paris 1 & 2
L’organisation de Logements Solidaires est très structurée et encadrée par des avocats. Mon annonce est donc en ligne et j’ai reçu une demande ce weekend. En plus, mon appartement se situe Place Monge, il est donc bien placé car il y a plusieurs hôpitaux à proximité. Je trouvais donc normal de le mettre à disposition du personnel soignant. Même si mon appartement n’était pas rangé, il était inoccupé depuis plus de 2 semaines (donc pas de risque de contamination), je me suis dis que quelqu’un pourrait en avoir besoin et ça me fait plaisir de pouvoir aider.

Découvrir la vitrine de l'agence Stéphane Plaza Paris 1 et 2

Des services complémentaires

“Les Logements Solidaires” sont en train de monter des partenariats avec d’autres initiatives citoyennes pour proposer des services complémentaires au personnel soignant. Ceux-ci porteront sur la livraison de courses et de repas ainsi que sur des services de ménage et d’aide scolaire pour les enfants. Une cellule psychologique va également être mise en place pour les soutenir. L’équipe de bénévoles étant en contact avec des soignants, la liste des services évoluera en fonction des besoins de ces derniers. 

Les dispositifs pourront également être adaptés pour d’autres personnes en situation d’urgence telles que les femmes battues (logement), les routiers (ravitaillement), etc.

Bien sûr, on ne connaît pas la durée de la crise, on ne sait pas combien de temps va durer le confinement, donc aujourd’hui on est un petit peu dans le flou… Quelques journées de repos pour ces soignants qui s’investissent à 200% tous les jours, c’est toujours ça de gagné.

Quel discours tenir face aux propriétaires pour les convaincre ? 

C’est une démarche à titre gratuit cependant, des avocats bénévoles ont fait des contrats. On ne rentre pas du tout dans le cadre de la location. Des règles sont mises en place, car il est vrai que ça peut toujours faire peur aux propriétaires.

J’encourage chaque agent immobilier à se renseigner sur les démarches et toute la partie administrative qui a été mise en place “Les Logements Solidaires”. S’ils adhèrent au système et qu’ils sont prêts à le promouvoir auprès des propriétaires, l’idée est d’avoir un discours rassurant sur les dispositions légales prises pour pouvoir avoir un maximum de retours positifs.

Le saviez-vous ?

Si vous avez plus de 20 logements à proposer, il suffit de contacter directement l’équipe de Logements solidaires qui fera la mise en ligne de vos annonces sur la plateforme. Pour plus de renseignements : contact@les-logements-solidaires.com

Le fonctionnement de la démarche côté pro

1) Contacter les propriétaires pour proposer cette initiative et envoyer les documents de présentation par email.

  • Il vous faut un accord écrit par SMS ou e-mail
  • Un document de présentation et de demande d’accord est disponible après inscription sur le site

2) Organiser la remise des clés et du linge (si mis à disposition) en respectant les consignes de sécurité sanitaire.

3) Se créer un compte sur le site internet

4) Proposer les logements sur le site internet

  • Remplir les informations sur le logement, la procédure de remise des clés et 3 photos

5) Vérifier ses emails pour répondre rapidement aux demandes et/ou contacter directement le demandeur (toutes les coordonnées sont dans l’email)

  • Vérifier les pièce-jointe qui prouve que le demandeur fait bien partie du service public.

6) Une fois le contact fait et accepté :

  • Vous devez faire signer le contrat de prêt à titre gratuit que vous recevrez via le site internet
  • Régler les modalités d’accueil avec la personne
  • Prévenir votre propriétaire de son geste solidaire

7) Communiquer ce geste solidaire

  • N’hésitez pas à faire parvenir a votre logeur solidaire et à l’équipe des “Logements Solidaires” une photo/vidéo de la personne logé qui le remercie

Il y a donc des garanties. L’association joue le rôle de tiers de confiance pour éviter des problèmes en cas d’un accident ou d’un d’imprévu par exemple.

Des systèmes d’assurance sont en place comme n’importe quelle sous-location ! Dans le bail, l’assurance est comprise. Tout a été validé par des avocats et tout est cadré. C’est aussi notre devoir de rassurer les propriétaires. De mon côté, j’ai diffusé l’information au maximum pour que les groupements s’approprient la démarche et re-diffusent l’info auprès de leurs adhérents. La partie juridique est vérifiée par les agents immobiliers qui y participent pour ne pas mettre qui que ce soit dans une situation compliquée. L’idée, c’est de trouver des solutions et d’aider les soignants mais tout en restant dans un cadre légal et fiable pour nos propriétaires.

Nous sommes en train de vivre une période historique. Quel message souhaiteriez-vous passer aux agences immobilières malgré les difficultés financières qu’elles traversent ?Faut-il trouver du temps pour aider ?

Evidemment, il faut adhérer à cette volonté de donner un coup de main, d’essayer de trouver des solutions, tout comme le personnel soignant qui s’investit pour aider les gens ! Je pense qu’il y a un élan général et national de solidarité. 

Je m’entends très bien avec mes confrères. Dans mon métier, je suis souvent amenée à collaborer avec d’autres agents immobiliers. C’est vrai qu’on ne travaille pas forcément ensemble… Même si ça se fait de plus en plus, avec les syndicats inter-agences par exemple, dans notre métier, il est vrai qu’on est plutôt concurrents. Pour autant les professionnels de l’immobilier sont des gens exceptionnels, très humains et qui peuvent aujourd’hui donner un vrai coup de main. 

C’était difficile au début car on n’avait pas d’outil. Aujourd’hui, on en a un avec “Les Logements Solidaires”. On a le pouvoir d’aider et de montrer qu’on a un vrai poids en France en termes d’image, de diffusion de l’information, d’intérêt collaboratif… J’ai appelé quelques confrères : pas un seul ne m’a dit non pour diffuser l’information sur “Les Logements Solidaires”. Cela montre qu’il y a beaucoup de vrais pros et de gens qui sont là pour aider les autres.

Pour en savoir plus ou soutenir la démarche

Cliquez ici

Zoé Bourraud

Journaliste

0 commentaire Masquer les commentaires Voir les commentaires

Vous souhaitez laisser un commentaire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *