Fermer

Confinement épisode 2 : le marché immobilier résiste

Marché Immo 7 min.

Moins de 10 000 ventes perdues en novembre 

Contrairement au premier confinement, l’activité immobilière a continué durant le mois de novembre, malgré l’interdiction des visites. L’expérience acquise durant la première vague de l’épidémie de coronavirus a de fait porté ses fruits. Les pratiques développées par les agences au printemps avec le déploiement d’outils numériques comme la signature électronique, les dispositifs de prospection à distance ou encore les visites virtuelles ont en effet permis aux projets les plus avancés d’aboutir.

Bilan : alors que le nombre de promesses de vente signées pendant le premier confinement s’était effondré de près de 75%, il n’a reculé que de 10% en novembre. C’est donc moins de 10 000 ventes qui ont fait défaut durant le mois écoulé, contre 180 000 lors du 1er confinement.

Maintien des volumes… Mais aussi le maintien des prix ! En la matière, le mois de novembre s’inscrit dans la droite ligne de septembre et d’octobre. À savoir, un rééquilibrage progressif du marché (+0,1% dans les dix plus grandes villes de France). Globalement, la dynamique tarifaire reste inchangée. Les principales métropoles de l’Hexagone qui avaient basculé dans le rouge depuis la rentrée poursuivent leur phase d’atterrissage (-0,4% à Toulouse et Nice, -0,3% à Bordeaux, -0,1% à Rennes et Lyon et 0% à Paris). Quant à celles qui tiraient encore leur épingle du jeu, elles continuent à bien résister (+0,6% à Marseille et Lille, +0,7% à Strasbourg).

Envie de connaître la suite…..

Téléchargez notre Baromètre

L'équipe scientifique de Meilleurs Agents

0 commentaire Masquer les commentaires Voir les commentaires

Vous souhaitez laisser un commentaire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *