Fermer

Baromètre : Bilan 2020 et perspectives 2021

Marché Immo 7min

Quel bilan dresser de l’année passée ? À quoi peut-on s’attendre pour 2021 ? Thomas Lefebvre, Directeur scientifique de Meilleurs Agents, revient sur l’année 2020 et détaille les perspectives du marché de l’immobilier pour 2021. 

 

Depuis plusieurs mois, nous sommes entrés dans une phase de stabilisation des prix. Nous anticipons à ce jour une baisse limitée des prix de 1% au niveau national en 2021. 

Il y a un an, personne n’aurait pu imaginer que le marché immobilier serait stoppé net dans son élan. Quel bilan tirez-vous de cette année si particulière ?

Avec un début d’année en fanfare, une mise à l’arrêt total au moment du premier confinement, un regain de dynamisme à la sortie de celui-ci et un nouveau coup de frein durant le deuxième, le marché immobilier est passé en 2020 par tous les états. Pour autant, celui-ci a plutôt résisté cette année, notamment, en termes de volume de transactions. Si le nombre de ventes a fortement chuté au printemps avec environ 270 000 ventes non réalisées, le regain d’activité qui s’en est suivi a permis de rattraper en grande partie le retard. Selon les anticipations du Conseil supérieur du notariat, l’année devrait donc se conclure sur un total de 960 à 990 000 ventes. Un chiffre certes en recul par rapport aux 1,065 millions de transactions enregistrées en 2019, mais qui placerait malgré tout 2020 à un niveau comparable à celui de 2017. À savoir, la 3e meilleure année en matière de nombre de ventes.

Côté prix, là aussi, le marché a bien résisté avec 2,1% d’augmentation dans l’ensemble de l’Hexagone. Si l’ensemble des segments du marché de l’immobilier ne montre pas de baisse de prix sur les 12 derniers mois, il serait trompeur d’analyser uniquement cette évolution. En effet, le confinement de mars a marqué un changement de dynamique avec une inflexion de la courbe des prix. Ce ralentissement est particulièrement visible à Paris et dans les dix plus grandes villes de France. Alors que les prix dans la capitale avaient bondi de 8% en 2019, ils n’ont grimpé « que » de 1,8% cette année. Même constat dans les grandes métropoles dont la hausse s’est limitée à 2,6% contre 5,2% en 2019.

Envie de connaître la suite…

Téléchargez notre baromètre

L'équipe scientifique de Meilleurs Agents

0 commentaire Masquer les commentaires Voir les commentaires

Vous souhaitez laisser un commentaire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *