Tout savoir sur l’utilisation des données DVF ?

Tout savoir sur l'utilisation des données DVF

La révolution immobilière est en marche ! Depuis le mercredi 24 avril 2019, le gouvernement met à disposition toutes les données des ventes immobilières grâce aux informations recueillies par le fisc. Tout le monde va connaître tous les prix des biens vendus depuis 5 ans. Une démarche politique qui enclenche une transparence des prix des biens immobiliers et de nouvelles opportunités pour les vendeurs et les acheteurs.

“ La mise en ligne de ces données permettra d’améliorer considérablement la connaissance des prix sur le marché immobilier au bénéfice des citoyens, des acteurs économiques du secteur comme les collectivités territoriales “ a déclaré Gérald Darmanin, Ministre de l’Action et des Comptes publics.

Une mine d’or mise à disposition auprès des vendeurs et des acheteurs




À savoir


Près de 3 Français sur 4 aimeraient connaitre les prix auxquels se sont vendus les biens près de chez eux…(étude MeilleursAgents réalisée en Janvier 2019 auprès de 1129 particuliers ayant vendu leur bien au cours des 36 derniers mois ou ayant l’intention de le vendre (sur la base d’un fichier clients).

Dans sa politique d’ouverture des données, le gouvernement rend accessibles les données officielles des ventes immobilières françaises enregistrées par le ministère des Finances. Cette base, établie par l’administration fiscale est estimée à plus 15 millions de données officielles (sur l’ensemble de la France, hors Alsace-Moselle et Mayotte car la plateforme publique ne couvre pas encore les ventes des biens de ces zones géographiques).

Initialement baptisée Patrim, les données se présentent comme une liste de transactions, précisant la localisation, la nature et le prix brut des biens vendus, sans prendre en compte les honoraires d’agence ou de notaire.




En savoir plus


Les données immobilières sont en “open data”, c’est à dire qu’elles sont disponibles sur open.data.gouv.fr. La plateforme publique est mise en oeuvre par la mission Etalab sous l’autorité du Premier ministre qui définit sa mission de la manière suivante : “permettre aux citoyens de consulter librement et gratuitement les données publiques des administrations et des collectivités territoriales”.



Avant la libération des données : patience et méfiance

Depuis 2013, ces données étaient consultables avec son identifiant fiscal pour les particuliers afin de vérifier la valeur de leur patrimoine immobilier pour des cas particuliers comme l’expropriation, les droits de succession, les donations, les héritages et les déclarations d’impôts de solidarité sur la fortune. Mais le fait de mentionner son numéro fiscal pour accéder aux données freinait un bon nombre d’utilisateurs. Et oui, Patrim, l’outil digital était hébergé sur le site impots.gouv.fr

Soulignant que ce service n’impactait pas les situations des contribuables, la Direction générale des finances publiques a eu du mal à convaincre les particuliers et les agents immobiliers d’utiliser Patrim.

En effet, la FNAIM avait exprimé que cet outil était une manière déguisée de contrôler les contribuables et les estimations publiées ne représentaient pas la réalité du terrain…

En parallèle, les utilisateurs ne se bousculaient pas au portillon pour utiliser l’outil du service public :

  • les consultations étaient limitées à 50 recherches tous les 3 mois.
  • il fallait justifier sa motivation pour obtenir les informations
  • il était impossible de partager les prix des transactions immobilières
  • il fallait s’engager à utiliser les résultats dans un cadre strict d’usage personnel.
  • Un roman d’amitié qui commence entre les professionnels, les particuliers et l’état.

    Aujourd’hui, la mise à disposition gratuite des transactions immobilières est un changement pour le marché et les acteurs de l’immobilier français. Cette ouverture permet aux vendeurs et aux acheteurs de mieux connaître la valeur des biens immobiliers en toute transparence. Mais les prix peuvent avoir jusqu’à 5 ans d’antériorité et les caractéristiques de ces biens sont très sommaires. Ainsi cette abondance d’informations ne va que renforcer leur besoin d’être accompagné par un pro quant à l’estimation de leur propre bien.
    « L’ouverture de la base DVF permettra d’atteindre la concurrence pure et parfaite et permettra au consommateur de mieux connaître la valeur de son bien avant de l’acquérir.” Gérald Darmanin, Ministre de l’Action et  des Comptes publics. Cette base vient s’ajouter à de multiples sources de données qui constituent souvent un argument de vente ou de communication pour différents types de professionnels de l’immobilier.

    Sébastien de Lafond Cofondateur et PDG de MeilleursAgents

    « Le fait que l’information soit rendue beaucoup plus disponible par le gouvernement, c’est une super nouvelle. Les marchés les plus transparents sont les plus fluides et les plus efficients », assure Sébastien de Lafond Cofondateur et Pdg de MeilleursAgents.

    Le gouvernement souhaite que les agents immobiliers puissent exploiter aussi ces données pour proposer des outils intuitifs et pratiques. En faveur d’une plus grande transparence du marché immobilier depuis 10 ans, MeilleursAgents a mobilisé pour l’occasion l’intégralité de ses équipes Data Science et Produits pour proposer une application en réalité augmentée avec ces nouvelles données.

    Une application qui met un prix sur tous les biens immobiliers en situation réelle

    Les prix de l’immobilier n’ont jamais été aussi facile d’accès, il suffit juste de scanner un immeuble ou une maison et découvrir le prix moyen m2 à cette adresse. Regardez la video !


    Pour télécharger l’application, c’est par ici !

    Et les visiteurs du site MeilleursAgents ne sont pas en reste car ils peuvent accéder à ces données depuis la home page via une carte des biens vendus.

    Mais rassurez-vous, toutes ces données ne permettent pas aux vendeurs d’estimer précisément la valeur de son bien uniquement avec des outils digitaux.

    Les vendeurs pourront déjà avoir une idée précise de la valeur de leurs biens. Cette application va les aider à mieux comprendre le prix actuel de leurs habitations.

    Mais l’agent immobilier a et aura un rôle à jouer pour les accompagner dans leurs projets de vente.  C’est pourquoi nous avons fait le choix de mettre en avant des agences immobilières dans cette nouvelle carte.

    L’ouverture de données ( Open Data) est une énorme opportunité pour la profession immobilière.

    Avec toutes ces données supplémentaires,  les agents immobiliers auront moins de difficultés à favoriser la négociation au juste prix auprès des vendeurs.

    “ Avec cette mine d’information, les acheteurs et les vendeurs vont se rapprocher. Car le vendeur part souvent avec des idées irréalistes sur le prix de son bien immobilier et l’acheteur  propose des prix en dessous de la réalité. Et quelquefois, ils mettent des mois à s’entendre. In fine, MeilleursAgents rapproche tous les acteurs et les ventes immobilières vont se dérouler plus vite.” déclare Sébastien de Lafond co-fondateur et PDG de MeilleursAgents.

    Ce gain de temps va permettre à la profession de pouvoir mettre en avant ses compétences et de mieux accompagner les futurs vendeurs  sur l’estimation.

    Sachez que les outils digitaux ne remplaceront jamais l’expertise un agent immobilier qui maîtrise son secteur et qui se rend sur place pour étudier tous les critères du bien à vendre…

    La complexité des données de cette base DVF va faire prendre conscience aux Français qu’estimer un bien immobilier est véritablement un art », déclare Sébastien de Lafond.

    “ Il y a toujours la peur de vendre trop bas ou d’acheter trop cher. Là vous avez une base de données sur laquelle tous les acteurs, vendeurs, acheteurs, agent immobiliers peuvent s’appuyer pour négocier. Cela n’aura pas d’influence sur les prix, mais ça va simplifier les relations entre tous à aider à la prise de décision et fluidifier le marché.” déclarait François Gagnon, président d’ERA Europe ( réseau de 380 agences immobilières) ( Source : Le Parisien- 30 avril 2019)

    MeilleursAgents est convaincu que pour réussir leurs projets immobiliers, les particuliers ont intérêt à passer par un professionnel de l’immobilier. C’est pour cette raison que la plateforme accompagne les particuliers et les rapproche pas à pas vers les agences partenaires, pour signer un mandat exclusif.


    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    1 vente sur 2 commence sur MeilleursAgents

    1,7 Million de visiteurs uniques par mois

    11 000 agences immobillières clientes