Baromètre national des prix de l’immobilier au 4 septembre 2019 – L’immobilier français est-il surévalué ?

Paris, le 4 septembre 2019 – À l’occasion de notre conférence de presse de rentrée, notre équipe scientifique MeilleursAgents publie un baromètre spécial en septembre d’analyse du marché immobilier résidentiel à Paris, en Île-de-France, dans les dix plus grandes agglomérations, et dans trente-trois autres agglomérations françaises. Après une année 2018 exceptionnelle, qu’en est-il de 2019 ? Quels sont les prix ? Comment les analyser ? Tout a été examiné de fond en comble pour vous donner toutes les réponses !

Points clés :

  • Cette rentrée est marquée par un événement important : Paris a officiellement franchi le cap historique des 10 000 €/m² en moyenne avec une augmentation de + 8% en 1 mois. Les arrondissements en périphéries ont porté cette hausse avec plus de 11% de croissance même si certains arrondissements comme le 18ème, le 19ème et le 20ème permettent toujours d’acheter en dessous de ces prix.
  • Dans les 10 plus grandes agglomérations françaises, cela se ressent aussi. Finalement, ce sont des prix historiques sur tout le territoire avec une dynamique importante dans les grandes agglomérations. Les nouvelles stars de l’immobilier, Lyon et Nantes, ont vu leur prix augmenter de + 10% sur les douze derniers mois. Le  marché de ces villes locomotives, comme Toulouse et Rennes également, s’appuie sur un tissu économique en plein développement.
  • Le secteur rural qui avait souffert depuis la crise de 2008 ressent lui aussi la hausse généralisée des prix depuis 4 ans. Après une baisse continue de 2011 à 2016, les zones rurales voient leurs prix augmenter petit à petit (+ 0,4% depuis le début de l’année).
  • Dans ces conditions, est-il toujours raisonnable d’acheter ? La réponse est oui. Et ce grâce à des taux d’intérêt historiquement bas (1,3% sur 20 ans contre 4% sur 20 ans en 2011) et des villes où les prix augmentent globalement plus lentement que le pouvoir d’achat immobilier (plus de 30% d’augmentation en 1 an). Le pouvoir d’achat augmente même à Paris avec un hausse de “seulement” + 17% en 1 an.
  • Alors, ce marathon des prix va-t-il se poursuivre ? Taux toujours aussi bas, plus d’acquéreurs…  Il y a toutes les chances que la hausse continue.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    1 vente sur 2 commence sur Meilleurs Agents

    2 Millions de visiteurs uniques par mois

    1 agence sur 2 est partenaire